bigarrure


bigarrure

bigarrure [ bigaryr ] n. f.
biguarrure 1530; de bigarrer
Aspect bigarré. La bigarrure d'une étoffe.
Marque de ce qui est bigarré. Les bigarrures du papillon.
⊗ CONTR. Uniformité.

bigarrure nom féminin Assemblage de couleurs, de dessins nombreux et variés. Réunion d'éléments disparates : Bigarrure du style. Maladie à virus de la pomme de terre, se traduisant par des taches nécrosées le long des nervures des feuilles. ● bigarrure (synonymes) nom féminin Assemblage de couleurs, de dessins nombreux et variés.
Synonymes :
Réunion d'éléments disparates
Synonymes :
- disparité
- diversité
- hétérogénéité
- variété

bigarrure
n. f.
d1./d Assemblage de couleurs, de dessins variés.
d2./d Fig. Assemblage de choses, de gens disparates.

⇒BIGARRURE, subst. fém.
A.— Diversité plus ou moins disparate des couleurs ou des dessins. Synon. bariolage :
1. C'était un chef Maori, et de haut rang. On le voyait au tatouage fin et serré qui zébrait son corps et son visage (...). Sa bouche aux dents éclatantes et son menton disparaissaient sous de régulières bigarrures, dont les élégantes volutes se contournaient jusqu'à sa robuste poitrine.
VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 3, 1868, p. 102.
2. Beaux livres que je lisais, beaux livres que je ne lisais pas, chaud revêtement des murs du logis natal, tapisserie dont mes yeux initiés flattaient la bigarrure cachée...
COLETTE, La Maison de Claudine, 1922, p. 59.
Rem. La docum. atteste avec le même sens un néol. d'aut. bigarrage, subst. masc. (LOTI, L'Exilée, 1893, p. 128; suff. -age), qui entre aussi en concurrence avec bigarrement, subst. masc. « état de ce qui est bigarré », mentionné dans les dict. seulement (Lar. 19e-20e, LITTRÉ, GUÉRIN 1892, BÉL. 1957, QUILLET 1965). Cf. aussi bigarré II B.
Emploi au plur., FAUCONN. ,,Taches rousses ou noires, (...) diversités de couleurs qui rendent le pennage d'un oiseau de proie bigarré`` (BAUDR. Chasses 1834).
B.— P. ext., au fig., parfois péj. Réunion de personnes dont le caractère, l'état, l'opinion sont différents; assemblage de choses variées et plus ou moins disparates (cf. bigarré II B). Bigarrure de style (Ac. 1798-1932, BESCH. 1845, LITTRÉ, etc.). Il y a de la bigarrure dans cet ouvrage (Ac. 1798-1932, BESCH. 1845, GUÉRIN 1892). Il y a bien de la bigarrure dans cette société (Ac. 1798-1932, BESCH. 1845, LITTRÉ, GUÉRIN 1892) :
3. Mais comment a-t-on pu imaginer de faire dépendre les droits sacrés des hommes de la mobilité des systèmes de finances, des variations, des bigarrures que le nôtre présente dans les différentes parties du même état?
ROBESPIERRE, Discours, Sur le marc d'argent et les journées d'ouvriers, t. 7, 1791, p. 168.
4. On trouverait évidemment dans la bigarrure des croyances et obédiences religieuses toute une gamme de définitions du salut.
Philos., Relig., 1957, p. 4006.
Rem. ,,La bigarrure offre les objets sous un aspect désagréable; (...) la variété offre les objets sous un point de vue agréable`` (BESCH. 1845).
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1530 biguarrure « diversité résultant de la réunion de plusieurs couleurs » (PALSGR., p. 246); 1536 bigarreure (R. DE COLLERYE, p. 201 dans IGLF Litt.); 2. 1548 fig. bigarrure « mélange de choses disparates » (N. DU FAIL, Contes d'Eutrapel, p. 232 dans IGLF Litt.).
Dér. de bigarrer; suff. -ure.
STAT. — Fréq. abs. littér. :34.

bigarrure [bigaʀyʀ] n. f.
ÉTYM. 1530, biguarrure; de bigarrer, et suff. -ure.
1 Aspect bigarré, marque de ce qui est bigarré (1.). Bariolage, jaspure, mélange. || La bigarrure d'un costume, d'une étoffe. || Bigarrure de pièces de bois précieux. Marqueterie.(Une, des bigarrures). || Bigarrure de la peau. Tavelure.
1 Je trouvai sur son visage de certaines bigarrures, comme si elle eût relevé de maladie.
Racine, Lettres.
2 La bigarrure des costumes.
Flaubert, Trois contes, I, 2.
2.1 (Les trottoirs qui) sont baignés par le soleil encore haut, alors que sur les façades des guirlandes de lampes électriques, des réclames lumineuses fixes et mobiles et généralement de multiples bigarrures translucides placées devant un feu, attirent l'œil et mettent les sens en éveil.
A. Pieyre de Mandiargues, la Marge, p. 169.
2 (1548). Mélange de personnes, de choses disparates, mal assorties. Disparité, diversité, variété. || La bigarrure d'une société. || La bigarrure d'un style, d'un ouvrage, des mœurs d'un pays.
3 Vous me représentez votre cabinet (…) à peu près comme l'habit d'Arlequin : cette bigarrure n'est pas dans votre esprit (…)
Mme de Sévigné, 835, 24 juil. 1680.
4 Les nations ne jettent pas à l'écart leurs antiques mœurs comme on se dépouille d'un vieil habit : il en résulte des lambeaux qui forment, avec les nouveaux vêtements, une effroyable bigarrure (…)
Chateaubriand, le Génie du christianisme, III, 1, 8.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • bigarrure — BIGARRURE. s. f. Variété de couleurs tranchantes, ou mal assorties. Il y a trop de bigarrure à ce lit, à cet habit. [b]f♛/b] Il se dit au figuré. Il y a bien de la bigarrure dans cette société, pour dire, Un mélange de personnes mal assorties; Il …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • bigarrure — Bigarrure. s. f. Varieté de couleurs, tranchantes ou mal assorties. Il y a trop de bigarrure à ce lit, à cet habit. Il signifie aussi fig. La varieté de plusieurs choses qui n ont aucun rapport entre elles. Il y a bien de la bigarrure dans cette… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Bigarrüre — (franz.), Buntscheckigkeit, grelle Zusammenstellung von Farben; auch Vermischung edler und unedler Ausdrücke …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • bigarrure — de couleurs, Varietas …   Thresor de la langue françoyse

  • bigarrure — (bi ga ru r ) s. f. 1°   Assemblage de couleurs tranchantes. •   La bigarrure plaît ; partant chacun le vit [le léopard], LA FONT. Fab. IX, 3. 2°   Fig. •   Les nations ne jettent pas à l écart leurs antiques moeurs comme on se dépouille d un… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • BIGARRURE — s. f. Variété de couleurs tranchantes, ou mal assorties. Il y a trop de bigarrure à ce lit, à cette robe.   Il s emploie aussi figurément, comme dans ces phrases : Bigarrure de style, Mélange de tons disparates. Il y a de la bigarrure dans cet… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • BIGARRURE — n. f. Juxtaposition de couleurs tranchantes ou mal assorties. Il y a trop de bigarrure à ce lit, à cette robe. Fig., Bigarrure de style, Mélange de tons disparates. Il y a de la bigarrure dans cet ouvrage, Il offre un mélange de choses qui vont… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • rrure — bigarrure carrure chamarrure déferrure embourrure ferrure fourrure rembourrure serrure …   Dictionnaire des rimes

  • jaspure — [ ʒaspyr ] n. f. • 1557; de jasper 1 ♦ Couleur, bigarrure de ce qui est jaspé, de ce qu on a jaspé. ⇒ marbrure. 2 ♦ Techn. Coloration (de l acier) obtenue par la trempe au jaspé. ● jaspure nom féminin (de jaspe) Coloration spéciale donnée aux… …   Encyclopédie Universelle

  • bigaille — n. f. d1./d Vx, Fam. Insecte volant. || (Haïti) Petit insecte ressemblant à un moustique, dont la piqûre est très douloureuse. d2./d (France rég.) Fretin, petits poissons. d3./d Arg. Menue monnaie. ⇒BIGAILLE, subst. fém. A. Fam. Insecte ailé qui… …   Encyclopédie Universelle